Hanashi

Tokyo Alien Bros — L’invasion commence ?

Et si, au contraire de la mul­ti­tude de scé­na­rios catas­trophes exis­tants, les extra­ter­restres uti­li­saient la méthode douce pour enva­hir la Terre ?

C’est ce que nous pro­pose Kei­go Shinzô, jeune auteur habi­tué de l’é­di­teur Le Lézard Noir, ce der­nier s’oc­cu­pant de tous ses titres parus en France. Né en 1987, il débu­te­ra dans le monde du man­ga en 2008, avec une his­toire courte du nom de Nan­kin, lui per­met­tant de rem­por­ter le prix Spi­rits, récom­pen­sant les jeunes talents dans le maga­zine heb­do­ma­daire Big Comic Spi­rits qui a, à ce jour, publié l’en­semble de ses œuvres. S’en sui­vront deux one-shots, l’Au­to-école du col­lège Moriya­ma en 2010, et Sum­mer of Lave en 2012, ain­si que deux recueils d’his­toires du nom de Tai­fuu no Hi en 2008 et Holi­day Func­tion en 2014. Du côté des séria­li­sa­tions, il débu­te­ra Mido­ri no Hoshi en 2013, Tokyo Alien Bros qui nous inté­resse aujourd’hui en 2015, Mau­vaise Herbe en 2018, et Hiraya­su­mi (tou­jours en cours, inédit en France) en 2021.

Nous sui­vons ici le quo­ti­dien de Fuyu­no­suke et Nat­su­ta­rô Tana­ka, deux frères étu­diants, consi­dé­rés par leur entou­rage comme des ori­gi­naux. Et pour cause, nos deux héros sont en réa­li­té des extra­ter­restres envoyés par leur peuple afin de déter­mi­ner si notre belle pla­nète bleue est apte à deve­nir leur nou­velle Terre d’accueil, la leur étant deve­nue trop petite. Ils ont pour mis­sion de trou­ver de la nour­ri­ture en quan­ti­té néces­saire, éva­luer l’écosystème et sur­tout infil­trer, étu­dier et com­prendre l’espèce domi­nante de la Terre : l’Homme.

Notre duo, aux carac­tères dia­mé­tra­le­ment oppo­sés, fonc­tionne par­fai­te­ment et amène nombre de situa­tions drôles. Fuyu­no­suke est extra­ver­ti, sûr de lui, constam­ment entou­ré de ses nom­breux amis, très à l’aise avec les filles et plus prompt à s’amuser et flem­mar­der que mener sa mis­sion à bien. Nat­su­ta­rô est lui plus ren­fer­mé, un peu naïf, a du mal à com­mu­ni­quer avec les autres, s’adapte avec dif­fi­cul­tés à ce nou­veau monde, mais fait tou­jours de leur mis­sion sa pre­mière prio­ri­té. Fuyu­no­suke étant arri­vé en pre­mier éclai­reur sur la Terre, il joue­ra éga­le­ment le rôle de guide pour Nat­su­ta­rô, et ten­te­ra tant bien que mal de l’aider à s’adapter, en lui expli­quant ce qu’il sait. Que ce soit cor­rect ou non.

C’est avec amu­se­ment que nous sui­vrons la décou­verte de concepts leur étant tota­le­ment étran­gers, comme le sou­rire, le fait de s’attacher à d’autres espèces en décou­vrant les ani­maux de com­pa­gnie, le style ves­ti­men­taire, les rela­tions amou­reuses. Très vite, il appa­raî­tra que leurs pro­blèmes sont très humains. Com­ment trou­ver sa place dans une ville immense et four­millante de vie ? Com­ment réus­sir à créer des liens avec les autres ? Com­ment s’intégrer dans la vie active ? Com­ment gérer ses échecs ?

Le des­sin appuie ce sen­ti­ment de décou­verte et de per­di­tion avec des décors très char­gés, rem­plis d’éléments divers, et de détails comme leur lieu d’habitation, véri­table mine d’objets en tous genres. Kei­go Shinzô nous emmène au milieu des gratte-ciels et de la foule de Shi­buya, dans les petites rues étri­quées de leur quar­tier d’habitation, au zoo d’Ue­no, et nous livre ain­si des planches très vastes écra­sant un peu plus ses per­son­nages dans leur environnement.

Si la tranche de vie, la comé­die ou, à moindre niveau, la science-fic­tion font par­ties de vos lec­tures, je ne peux que vous conseiller ce très joli titre !

Titre : Tokyo Alien Bros
Titre VO : トーキョーエイリアンブラザーズ
Auteur : Kei­go Shinzô
Genres : Tranche de vie, Comé­die, Science-Fiction
Édi­teur : Le Lézard Noir
Nombre de volumes : 3 (ter­mi­né)
Pre­mière publi­ca­tion : De juin 2015 à jan­vier 2017
Synop­sis :

Tokyo Alien Bros raconte les péri­pé­ties de deux extra­ter­restres envoyés sur Terre afin de déter­mi­ner si leur race pour­rait s’y ins­tal­ler. Pre­nant la forme de deux étu­diants bap­ti­sés Fuyu­no­suke et Nat­su­ta­rô, ils posent un regard can­dide sur leur quo­ti­dien et tentent de dia­lo­guer avec les autoch­tones avec un talent aus­si for­tuit que cer­tain pour faire naître les quiproquos.

 

 

Ajouter un commentaire

Suivez Hanashi !

Le Collectif Hanashi est présent sur les réseaux ci-dessous, suivez-nous pour être au fait de toutes nos activités.