Hanashi

Libraire jusqu’à l’os — L’anatomie du livre

Vous pen­siez que le métier de libraire n’était qu’un long fleuve tran­quille ? Pré­pa­rez-vous à être surpris !

Libraire jusqu’à l’os est un man­ga d’Honda com­men­cé en août 2015 sur le site Pixiv Comic (en japo­nais) puis publié en volumes reliés à par­tir de 2016. En paral­lèle, l’au­trice débute Hoshi­tonde en 2018 sur le site Gene LINE (indis­po­nible en dehors du Japon) et éga­le­ment en 2020 Yame­ru Hoshi Yori Ai wo Komete dans le maga­zine de pré­pu­bli­ca­tion Mys­te­ry Boni­ta (tou­jours en cours, inédit en France).

Dans Libraire jusqu’à l’os, c’est le par­cours et l’activité de la man­ga­ka elle-même que nous sui­vons. En effet, Hon­da a été pen­dant une dizaine d’années libraire spé­cia­li­sée man­gas dans une librai­rie de Tokyo. L’occasion pour elle de nous par­ta­ger les arcanes de son métier, que ce soit les bons ou les mau­vais côtés. Entre ges­tion des stocks, rela­tions clien­tèle et négo­cia­tions avec les dis­tri­bu­teurs, on plonge dans le stress quo­ti­dien d’Honda et ses excen­triques collègues.

La pre­mière chose qui saute aux yeux du lec­teur est le cha­ra-desi­gn par­ti­cu­lier que nous pro­pose Hon­da. Pour pré­ser­ver son ano­ny­mat ain­si que celui de ses col­lègues, cha­cun est repré­sen­té par un ava­tar. Un sque­lette pour elle-même, et pour eux, un masque en rap­port avec leurs sur­noms. Mas­qua­gaz, Saquen­pa­pier, Renarde, Cas­quin­té­gral… Tout y passe. Du côté des décors, ceux-ci sont très suc­cincts, à la limite du crayon­né, appuyant le res­sen­ti d’urgence et de joyeux bazar constant.

Dès la deuxième page, nous sommes plon­gés dans le stress quo­ti­dien de la ges­tion des stocks. Hon­da et ses col­lègues doivent com­po­ser avec le réas­sort constant des rayon­nages, la rup­ture de titres (très) popu­laires, le suc­cès sou­dain de séries suite à l’annonce de leur adap­ta­tion en anime, la fin de com­mer­cia­li­sa­tion d’é­di­tions au pro­fit de nou­velles, les reports de publi­ca­tion… Com­ment réus­sir à mettre en avant dans les rayons les nou­veau­tés tout en gar­dant un maxi­mum de titres com­po­sant les fonds de cata­logue dans un mar­ché sor­tant des mil­liers de tomes par an ?

Nous serons régu­liè­re­ment spec­ta­teurs des inter­ac­tions entre Hon­da et les clients de la bou­tique. Que ce soit en tenant la caisse ou en rayon pour les conseiller, elle fait face à toutes sortes de demandes : l’emplacement d’un livre, livrai­son à domi­cile pour des achats encom­brants, des ques­tions très ouvertes telles que « Quel est le man­ga BL le plus popu­laire ? »… se retrou­vant ain­si au cœur d’une bataille ran­gée entre fans pas­sion­nées. La librai­rie se situant dans un quar­tier très fré­quen­té par les tou­ristes étran­gers, nous assis­te­rons aus­si à de nom­breuses scènes hila­rantes où nous voyons Hon­da se débattre comme elle le peut avec son anglais bafouillant.

Hon­da nous raconte aus­si la rela­tion qu’ont les libraires avec les édi­teurs et leurs repré­sen­tants. Dans un mar­ché ultra concur­ren­tiel comme celui du man­ga, cha­cun essaye de tirer son épingle du jeu au tra­vers de dif­fé­rentes opé­ra­tions com­mer­ciales (affiches pro­mo­tion­nelles, pré­sen­toirs, goo­dies, séances de dédi­caces, tout y passe). Cha­cun ten­tant évi­dem­ment de négo­cier le meilleur empla­ce­ment et donc, la meilleure visi­bi­li­té pos­sible dans la bou­tique. Concer­nant les goo­dies pré­vus pour boos­ter les ventes, il fau­dra pour Hon­da et ses col­lègues, les glis­ser uni­tai­re­ment et manuel­le­ment dans chaque tome cor­res­pon­dant, ame­nant là encore un tra­vail consé­quent et une bonne dose de stress.

Mal­gré toutes les situa­tions citées au-des­sus ame­nant sur­me­nage phy­sique et men­tale, nous res­sen­tons au tra­vers des des­sins et de la nar­ra­tion une réelle satis­fac­tion d’effectuer ce métier. Toute cette fatigue et ce stress s’atténuent face au départ des clients com­blés le sou­rire aux lèvres. Ajou­tez à cela un opti­misme et un humour à toute épreuve et vous obte­nez un titre très inté­res­sant, nous appor­tant de nom­breuses et pré­cieuses infor­ma­tions sur le fonc­tion­ne­ment des librai­ries au Japon !

Titre : Libraire jus­qu’à l’os
Titre VO : ガイコツ書店員本田さん / gai­kot­su sho­te­nin honda-san
Auteur : Honda
Genres : Tranche de vie, Comédie
Éditeur : Soleil Manga
Nombre de volumes : 4 (ter­mi­né)
Pre­mière publi­ca­tion : D’août 2015 à mars 2019

Synop­sis :

Hon­da est une libraire pas­sion­née par son tra­vail. Mais elle mène une guerre, une guerre contre les livres en rup­ture de stock, une guerre contre les reports et les lec­teurs mécon­tents des retards de livrai­son, une guerre pour tous ces fans de man­gas qui déam­bulent dans ses rayons à la recherche d’une nou­velle émotion.

Ajouter un commentaire

Suivez Hanashi !

Le Collectif Hanashi est présent sur les réseaux ci-dessous, suivez-nous pour être au fait de toutes nos activités.